Qu'est-ce que la protection contre la force brute ?

Pas d'évaluation

Beaucoup de (potentiels) clients se posent des questions autour de la sécurité de TeamViewer, en particulier sur le cryptage.

Et ce à juste titre, car le risque qu'une tierce personne puisse contrôler la connexion ou que les données d'accès à TeamViewer soient exploitées est leur plus grande crainte.

Pourtant, dans la réalité, ce sont les attaques plutôt anodines qui s'avèrent souvent les plus dangereuses. Dans le contexte de la sécurité informatique, une attaque par force brute consiste à appliquer une méthode trial-and-error pour deviner un mot de passe qui protège une ressource.

Avec la puissance de traitement grandissante des ordinateurs standard, le temps nécessaire pour deviner des mots de passe longs ne cesse de diminuer. Pour se défendre contre les attaques par force brute, TeamViewer augmente de manière exponentielle la temporisation entre les tentatives de connexion.

Ainsi, il faut pas moins de 17 heures pour 24 tentatives. La latence n'est réinitialisée qu'après la saisie réussie du bon mot de passe. TeamViewer intègre non seulement un mécanisme pour protéger ses clients des attaques émanant d'un ordinateur spécifique, mais également de plusieurs ordinateurs, appelées attaques de botnet, qui tentent d'accéder à un ID TeamViewer spécifique.

2017-02-17 13_17_25-TeamViewer Security Information.png

Historique des versions
Numéro de la révision
3 de 3
Dernière mise à jour :
‎13 nov. 2019, 4:17 PM
Mis à jour par :
 
Étiquettes (2)
Contributeurs